La France ouvre autant d’usines qu’elle en ferme

Pour la première fois depuis sept ans, la France a stoppé l’hémorragie industrielle. Le solde des annonces d’ouverture et de fermeture des usines est, en effet, nul en 2016. Selon l’observatoire de l’investissement, Trendeo, cette évolution est surtout liée à la reprise dans deux secteurs d’activité : l’automobile et la pharmacie. L’observatoire note également que les usines créées sont désormais plus petites. Si les entreprises embauchaient en médiane 30 personnes par site en 2009, les équipes affichent une médiane de 20 personnes en 2016. Un secteur manufacturier qui retrouve quelques couleurs, grâce notamment au pacte de responsabilité, au CICE et à des prix de l’énergie abordables, qui lui permettent de reconstituer ses marges. Mais prudence, c’est une petite amélioration qui pèse encore peu face aux 820000 emplois supprimés depuis 2000, selon l’UIMM.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici